Le site du Kabyle rationnel

samedi, 20 décembre 2014 · 105 visiteurs · 8375 Articles · 1315 breves ·  67506 commentaires

Accueil > Kabylophonie > Amsawal n ulhim (V)

Amsawal n ulhim (V)

, par - 15  commentaires

Bulla:- Ad ixlu Ṛebbi axxamt-ik ! Ad isseɣli taxembirt-inek [1] af usiǧǧew inek ! Ṛebbi ad iɣleq tiḥuna-k issedrem kra yellan n walzazen [2] illan din ! Axi meqqar, mmel-iyi-d d acu ara tzenzeḍ i uwessar anda ussan-is nsan, tazmert tfuk, tudert tqerreb ar uwetu-s (terme) ? D acu n tḥilett tessexdameḍ mgal yid-s u s wacu, ay Ulhim, i tzemreḍ att-teṭfeḍ ?

Ulhim:- Iberdan issawaḍen awessar ar txessart-is qwan. Laɛdez tetteg derwes [3] i tẓallit i uwessar; ṭṭmaɛ ittkellix-as af ṛemḍan ak ttaggalt [4]; tindemmit [5] af tidfiyin [6] it-ifuten at-ḍerrefen ar tufɣa n laɛqel. Mi ur zmiren ad qablen tirga n teḍfi [7] ad serreḥen i asugen [8] ixerbacen [9] ak d isexlumen [10] yesjegḥen [11] u s taɣrit [12] ur d-ḍerrunt. Tidmi [13], iḥiṭṭaken [14] neɣ daɣ ttagaden lmut neɣ att-id-sɛaraḍen [15] iwessura segmaren [16] s ɣur n lexṣaṣ n taflest [17] deg iman nsen u daɣen si tamella [18] n Sidi Ṛebbi.

Bulla: - Anti tiddas [19] i tessexdameḍ mgal imrabḍen ixuniyen [20]? Anta tillit [21] i tettheggiḍ i ixelwiyen [22] ak d ixelwiyen ixuniyen [23]?

Ulhim: - Ttnaɣeɣ-ten s uḥizi [24]. Asekran yiɣil ad yaf ddwa taḥenact [25] deg tissit n lexmaṛ, acrab i lɛiwaḍ at-iseḥlu, at-isekkeṛ u ad yawi taṛḥwit-is. U daɣen am ubuhyut (solitaire), iɣemmeqen iman-is deg uḥizi ines yettuɣal-as d ṛṛhaǧ. Yiɣil yufa arazuɣ [26], yak abuhyut ulac acengu [27] ines imnejli neɣ tuli tiḥerci-s af uḥizi. Imerwalen [28] agi gan sɣur menwala di dunnit d imdanen yestufan [29]. Ɛennuɣ tidmiyin ak d tirga n timudmin [30] timerɣuyin [31]. Sendageɣ degsen beqqu n tlawin. Ma ixus ur ssawḍeɣ ara akken aten sɛarqeɣ, asen smireɣ cihwa [32] tismin [33], aḥennak [34] ar tagara, d akud [35] i d ameddakel-iw. Sganayeɣ anafag [36] -nsen u seɣlayeɣ-d fellasen ddɛan ttnammit: "tiɣersi n wul" d tifucal [37], wala tidett, taɛli, d uneli n nesfel-iten ceɣben ussan imenza.

Bulla: - Ad imnaɛ Ṛebbi si tḥila-nwen, is-yenna Bulla ! A Sidna Ɛisa di laɛnaya-k, seffi-d [38] tijemmaɛin, yernu tiqerracin-nwen yessenger lqewwa tesɛam ! Maca, ulac dɣa ula d yiwen n uterras ara tagadem ?

Ulhim: - D acu ara nagad seg umdan, takemmict n uɣebbar, itteftutusen yal ass, alamma yeɣli ?

Bulla: - Amek ? Ula d imeɣrasen [39] ihanen, u mmuten af udem n Ṛebbi, ur tent-ttagadem ara ?

Ulhim: - Yak d iterrasen am wiyaḍ ugar af wiyaḍ. Ur ten nettugad ara . Maca nettagad ineɣlas [40] iɣ d-ittqeddimen s leγɛid fellasen s uḥernin [41], i tesɛam ara tama nsen., tbaddayen ar ɣursen u ttsebbiren-ten [42]. U daɣen, netkakray tamelsa [43] , yelli-s n igenwan, ɣef anta, tiḥerci nneɣ ur tezmir a tt-teṭṭef. Illa yiwen lxelq nettkakri-t, issexlaɛaɣ u nettqadar-it: wagi d Sidna Ɛisa. Lberhan-is ɣur-s lqewwa, imi issaweḍ ad yer d ulac tanezmart-iw [44] u issaweḍ ad isellek gar iffassen-iw iziɣeren [45] iɣdimen [46] i ṭṭefeɣ di lɛarc n rreḥma (anda wid isfan ttrajun ad yas Sidna Ɛaisa) d imeṭṭafen u iḥebbaren (captifs et inquiets)!

Bulla: - Ihi ulac kra ara tekakrim ḥaca netta (Sidna Ɛisa)?

Ulhim: - Bexla Sidna Ɛisa amasiḥ, ulac win nugad di txelqit. Γef demma-s iḥettem-aɣ lḥal a neddu u a nesaɛef akken ilzem ineḍfaren-is; widak nni it-iḥubben, wid it-id-yessebdaren, wid yettcehhiden s yisem-is, wid yettseddiqen af yisem-is. Wammag kra n wid ixellun iman-nsen, ur illa degsen kra n lxuf. Kra n uterras af ugmer [47] ur yettili d amnay n tidett. Ayen-din n tikal isen-nekcem ar tmezgida [48] i lawan n tẓallit d ikerriren [49], u nzeraɛ ger imekdiyen [50], ikfilen [51] n timterwit [52], d wemxallef ! Ger imrabḍen ula d nutni, nzeraɛ aḥennak (orgueil), aqejmar [53] beqqu n ibuɣaren [54]. U nutni di tẓallit d ukerrer, nettaray i tidmiwin [55] nsen nebbec-iten, nesḥaraj-iten [56] wa mgal [57] wayeḍ, nettɛammir ul nnsen d ccek ak d lkeṛh, asakan [58] n umrabeḍ mgal amrabeḍ, ṭaleb mgal ṭaleb [59], adekkar [60] mgal adekkar....
Mi yella akk wanect-agi, Bulla iṭerḍeq seg imeṭṭawen. Ulhim, iḍsa-d u isdewet [61] segmi lwali [62] yeɣli seg imeṭṭi.


[1(commerce)

[2(marchandises)

[3(paresse)

[4(abstinence)

[5(regret)

[6(plaisir)

[7(volupté)

[8(imagination)

[9(désordonnées)

[10(aspiration)

[11(déreglées)

[12(irréalisable)

[13(pensée)

[14(tortures)

[15(solliciter)

[16(pêcher)

[17(confiance)

[18(miséricorde)

[19(stratagème)

[20(cénobites)

[21(tactique)

[22(ermites)

[23(anachoretes)

[24(solitude)

[25(consolation)

[26(refuge)

[27(ennemi)

[28(évadés)

[29(inoccupés)

[30(images)

[31(brûlantes)

[32(envies)

[33(jalousie)

[34(orgueil)

[35(temps)

[36(enthousiasme)

[37(lassitude)

[38(briser)

[39(martyrs)

[40(anges)

[41(colére)

[42(réconfortent)

[43(innocence)

[44(puissance)

[45(âmes)

[46(justes)

[47(cheval)

[48(église)

[49(offices)

[50(infidèes)

[51(ferments)

[52(désordre)

[53(avarices)

[54(richesses)

[55(pensées)

[56(armer)

[57(contre)

[58(haine)

[59(diacre)

[60(choeur)

[61(réjouir)

[62(prêtre)

Vos commentaires

  • Le 23 janvier 2012 à 16:38, par Aqjun
    En réponse à : Amsawal n ulhim (V)

    Azul et merci Hand,
    J’ai essayé de me mettre à ton niveau mais hélas, je n’y arrive pas. Ton texte est admirable, j’ai voulu faire une petite traduction, désolé si je l’avais déformé, d’ailleurs je n’y arrive plus, je laisse à moitié (si quelqu’un peut bien poursuivre), trop fort pour moi.


    Bulla :- Que ta maison soit ruinée ! Que ton commerce soit anéanti pour tes conneries ! Que Rebbi démonte tes magasins et ruine toutes tes marchandises ! Au moins, dis-moi ce que tu comptes vendre à ce vieux tronc, ta santé s’étiole, la vie arrive à son terme ?

    Ulhim : - Les chemins qui mènent à sa déchéance sont clairs. La paraisse pour la prière d’un vieux ; l’ambition se moque de lui en jeûnant et s’abstinant ; le regret est le plaisir qu’il a raté et qui le pousse à la démence. Incapables d’accepter de rêver de la volupté, de laisser voguer son imagination, tout s’enchevêtre et perd toute inspiration, ses sensations se dérèglent et deviennent irréalisables. Torturé par ses pensées, il craint la mort qu’il sollicite pourtant pour mettre fin à ses pêchers par manque de confiance en soi…..

    Bulla : - Quel est ton stratagème face aux cénobites ? Quelle tactique prépares-tu face aux ermites et anachorètes ?

    Ulhim : - Je les combats par la solitude. Un alcoolique croit trouver une consolation en buvant, le vin le guérira et aussi l’emportera. C’est comme un solitaire qui se noie dans ses regrets qui sont fatals. Il croit avoir trouvé refuge, puisque un solitaire n’a pas d’ennemi…..

    Répondre à ce message

    • Le 23 janvier 2012 à 17:18, par Ding ! Dong ! Ding ! Dong !!!!
      En réponse à : Amsawal n ulhim (V)

      Quelqu’un peut-il continuer ce texte, je suis mordu.... je veux la suite !!!! Merci beaucoup beaucup Hand, Merci Adjun... mais tu nous as laché en plein philosophie de.... (moi aussi, je ne connais pas la suite !!!).

      Répondre à ce message

      • Le 25 janvier 2012 à 13:39, par Titouh
        En réponse à : Amsawal n ulhim (V)

        Oh l’ami, sonne ton glas et fait l’alerte aux crétins prétentieux qui sévissent sur ce site, ceux qui se croient plus intelligents que ceux qui sont aussi bêtes qu’eux. Il y’a certains pour ne pas les nommer qui usent de la manipulation pour uniquement avoir raison dans leur souffrance existentialiste ; ils s’étouffent de personnalités multiples qui se cherchent désespérément une reconnaissance de soi ; d’autres encore souffrent d’autorité, l’envie de se transformer en une cravache pour sévir, cette ambition à laquelle ils ne sont jamais parvenus ; pendant que certains blessés dans leur narcissisme profond se débattent comme des manchots au bord d’un lac asséché.

        Tous, ils méritent que l’on envoie des félicitations à leurs mères qui les avaient engendrés et leur dire merci de nous avoir si généreusement dotés de lourdauds et de fats qui nous parlent de chose qu’aucun d’entre eux ne comprend.

        Après avoir lu beaucoup de commentaires d’internautes, je me suis aperçu que l’ensemble est atteint de complexes d’infériorité, confondant manipulation et perversité narcissique. Au fond, c’est ce qu’on appelle Un Algérien !

        Répondre à ce message

        • Le 25 janvier 2012 à 14:01, par jacadinapadi
          En réponse à : Amsawal n ulhim (V)

          Et Tac ! Titouh vous l’a bien mis ou je pense.
          La domination naturelle de l’intellect objectif est l’ennemi public numéro un de l’humanité. Cet intellect agit pour notre bien, de façon rationnelle et en tenant compte de notre héritage socioculturel. Après tout, on ne vit qu’une fois, alors autant profiter au maximum de la vie. D’une manière ou d’une autre, que ce soit dans le bien ou le mal. Forcement, vu que la plupart des humains utilisent cet intellect comme unique outil de la pensée, ils ne risquent pas de le remettre en cause. Le chameau ne voit pas sa bosse.
          Le monde, en proie à l’idolâtrie vénère le dieu « intellect ». En témoigne à l’évidence le culte des gros Q.I. et des gros diplômes, ou toute la hiérarchisation intellectuelle de la société. Quantité ne rime pas avec qualité. Les valeurs humaines, les vraies valeurs, celles du cœur, ont beaucoup moins de champions. Les hommes « d’actions gratuites » sont rares, et les intellectolâtres pullulent. Les pédants représentent l’écrasante majorité de nos contemporains. Ils imposent le poids de leurs accablantes restrictions à toutes les sociétés dans lesquelles ils sévissent. Les non-intellectolâtres ne sont pas pour autant libérés de la domination de l’intellect objectif, bien au contraire. Le fanatisme religieux en est la preuve la plus accablante. Tout le monde il a raison, et tout le monde il est convaincu que sa vérité est supérieure à celle de son voisin.
          Le premier gros travail à faire dans le combat contre la domination de l’intellect objectif est d’abord de reconnaître l’ennemi, car beaucoup d’êtres humains de bon vouloir combattent, mais sans l’avoir reconnu. De ce fait, ils luttent uniquement contre des manifestations secondaires de la domination de cet intellect : corruption, tyrannie, inégalités sociales, etc. Tel le combat contre l’hydre aux neuf têtes, ce combat est sans fin, puisqu’il ne s’attaque pas à la racine du mal : la vanité, qui est en soi un acte de non-retour. Une fois que l’on s’est pris une dose de vanité, on a définitivement dit adieu à la modestie et à l’intellect subjectif.
          Je vous souhaite à tous une bonne année 2012, et un bon séjour en enfer sur Terre.

          Répondre à ce message

        • Le 25 janvier 2012 à 14:16, par T’as qu’à
          En réponse à : Amsawal n ulhim (V)

          Appeller Athée, l’homme de la situation, le brillantissime commentateur avec son collabo le Hmar arabo-berbéro-franco-musulman et le tendre SSVuzenbil le hamal ébouheur arabo-islamiste... Il y’a même Firman Illili à ce qu’il paraît il a mangé du chien enragé....

          Répondre à ce message

          • Le 25 janvier 2012 à 14:40, par Un Athée
            En réponse à : Amsawal n ulhim (V)

            Vous m’avez interpellé?

            Désolé mais je ne peux rien faire cette foi-ci. Je n’arrive pas à identifier le produit qu’il a consommé pour être dans cet état second que je qualifierai d’extatique suprême. Cela me dépasse Monsieur. Si encore il ne croit pas au druides qui hantent les oliviers de Kabylie, je pourrais à la rigueur intervenir pour lui susurrer quelques conseils à même de le rendre terre à terre dans sa réflexion philosophique de ce qu’il appelle le "subjectivisme objectif". Mais là, je pense que je ne peux rien faire hélas! Navré.

            Répondre à ce message

            • Le 25 janvier 2012 à 15:31, par T’as qu’à
              En réponse à : Amsawal n ulhim (V)

              @athée, je ne te demande pas d’identifier le produit de Jacapadit...., je demande seulement à ton auguste intelligence kabyle démocrate musulman de nous traduire la suite du texte de M. Hand que Aqjun a commencé !

              Répondre à ce message

              • Le 25 janvier 2012 à 16:20, par jacadinapadi
                En réponse à : Amsawal n ulhim (V)

                Il faudrait être fou pour croire que le singe est l’égal de l’humain, parce qu’il est supérieur au mouton. çà marche sur deux pattes, et hop, messieurs savent tout sur tout.

                Répondre à ce message

        • Le 25 janvier 2012 à 14:25, par on ne peut changer les zarabes
          En réponse à : Amsawal n ulhim (V)

          Haf wat-îch ! Titi tititi... Titi tititi, place au cortège !

          Répondre à ce message

          • Le 25 janvier 2012 à 14:38, par Hi hi hi hi !!!
            En réponse à : Amsawal n ulhim (V)

            Anti-Mahomerde ne te casses pas la tête avec ses pseudo intellos, ce n’est que des khorots temnyco... pendant ce temps leur pays est dans la gadoue !

            Répondre à ce message

          • Le 25 janvier 2012 à 15:06, par jacadinapadi
            En réponse à : Amsawal n ulhim (V)

            Parle a mon ... ma tête est malade, aurait dit Socrate en peugeot 5o5 av JC. A moins que ce soit Bouteflika ou Mohammed ?
            Ils ne lâcheront leur lettre z pour rien au monde. S’ils lâchent un centimètre de terrain a la berberité, ils deviendront automatiquement des bâtards. C’est ce qu’ils pensent donc c’est ce qu’ils sont. Il faut dire que nous aussi, on ne les aide pas beaucoup a guérir de cette maladie mentale qu’ils vénèrent aveuglement.
            Titi toto titi, le train berberozaraboberbero tizera trois fois avant de dérailler dans l’oued.

            Répondre à ce message

    • Le 26 janvier 2012 à 13:23, par Eric
      En réponse à : Amsawal n ulhim (V)

      Philosophie intéressante, j’aimerai connaître la suite.

      Répondre à ce message

    • Le 26 janvier 2012 à 15:50, par Un passant
      En réponse à : Amsawal n ulhim (V)

      @Aqjun ais pitié de nous, donnes-nous la suite.

      Répondre à ce message

  • Le 26 janvier 2012 à 07:23, par Hand
    En réponse à : Amsawal n ulhim (V)

    Azul aqjun
    Ce que j’aime chez toi c’est que tu maitrises bien notre langue et le français je pense que tu l’as appris bien plus tard. Tu as un don de traducteur tu dois y développer ce don car nous aurons besoin a l’avenir de gens comme toi. Pour acquérir cette maîtrise que tu as, il faut être un amoureux de sa langue et tu en est un parmi tant d autres kabyles sur ce site. Pour te dire vrais, j’ai l’original en français, mais je préfère vous le donner : "s teqvaylit wala s tefransist, acku akken a tellemdem tutlayt".
    Je vais vous donner quelques références de bouquin: 1) manuel de conjugaison kabyle (6000; 176 conjugaison) chez l’Harmattan. par Kamal Naït Zerrad. édit 1994. 2) Grammaire moderne du kabyle (tajerrumt n teqbaylit). par même auteur. édit 2009 chez Karthala. 22 bld Arago Paris. Allez dans les librairies specialisés pour trouver des romans et autres pour vous documenter et surtout developper vos connaissances. Nehwadj ikwen s wass-a ilaq ad theggim inan nwen si tura.
    Tanmirt nwen sumata !

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier 2012 à 07:58, par Hand
    En réponse à : Amsawal n ulhim (V)

    Azul
    Petite rectification sur le texte.
    1) . Yura : "kra yellan n walzazen [2] illan din". Il faut lire: "kra n walzazen illan din". J’ai supprimé "yellan" pour eviter les répétions du même mot. Et puis c’est mieu de lire: "kra n walzazen illan din".

    2). Yura: "Ulhim : -Bexla Sidna Ɛisa amasiḥ". Kunwi init-d: : "Ulhim : -Bexlaf Sidna Ɛisa amasiḥ". (qui veut dire en français : à l’exception de ...)

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du siteRSS | Contact | Développeur Kuhn Services | Hébergeur Planethooster