Le site du Kabyle rationnel

lundi, 22 décembre 2014 · 91 visiteurs · 8380 Articles · 1315 breves ·  67597 commentaires
Dernières brèves

Accueil > Revue de Presse > L’accord secret dont tout le monde parle !

L’accord secret dont tout le monde parle !

, par

Le PRA n’a pas pu tenir son congrès. La voiture censée transporter
tous les congressistes est tombée en panne. Une Maruti

Personne, ou presque. Eh oui ! Forcément ! Si cet accord entre le FFS et Bouteflika existe, il y a au moins deux personnes au courant. Bouteflika et le FFS. Enfin, je veux dire Aït-Ahmed, excusez cette grossière erreur. Reste que tout le monde vous parlera de l’accord entre le plus vieux parti en exil et le Palais d’Alger. Du chauffeur de taxi à l’analyste politique qui ne prend jamais le taxi. Tous vous regarderont d’un air mi-sérieux, mi-cachottier, mi-comploteur (oui ! oui ! je sais, y a un mi de trop !) et vous jureront dans un murmure que cet accord existe bel et bien, qu’il a été passé dans le plus grand secret. Ce qui est en soi normal pour un accord secret. Manquerait plus que la télé et la radio soient invitées à couvrir un accord secret ! Certains, plus malins que d’autres, moins myopes et plus introduits dans le monde tortueux des taxis, vous assureront que Aït- Ahmed est venu incognito à Alger, à bord d’un avion spécial, qu’il aurait atterri sur la base militaire de Boufarik, un comble pour Da l’Hocine, qu’il aurait été accueilli par un Askri sans lien de parenté aucun avec l’actuel franchisé du FFS à Alger et qu’il aurait ensuite filé en douce vers les douves du Palais, où il se serait entretenu avec le châtelain. De quoi ont-ils parlé et sur quoi porterait l’accord passé entre les deux hommes ? Là, même les taxis sont obligés d’allumer les feux de détresse. Personne ne sait ! Tout le monde se doute que les termes de cet accord sont énoooooormes pour qu’Aït-Ahmed formate des décennies d’opposition, ordonne à son conseil national de tout approuver venant du Palais, même un second référendum sur la charte nationale de 1975 et une réforme agraire. Mais au-delà de ce perçu intuitif, rien de précis ! Ce qui est rigolo en soi, puisque si Aït-Ahmed est le seul côté FFS à connaître les termes de l’accord secret, les autres, son staff expatrié à Alger se la jouent ! Forcément ! Laskri se donne des airs du style « moi aussi, je sais ! », d’autres figures du parti laissent poindre un léger rictus qui pourrait vouloir dire « nous savons nous aussi, mais on ne dira rien sans signal fax », alors qu’au fond, au fond du lac profond, au fond du lac paisible, les carpes d’élevage, habituellement totalement muettes, ne parlent que de cela, de cet accord secret entre le FFS et le Palais. Et là, voyez-vous, Laskri et tout le bataillon du FFS auront beau démentir, affirmer qu’il n’y a aucun accord, moi, je fais confiance en les carpes. Pour qu’une carpe se mette enfin à parler, c’est qu’il y a anguille sous roche, un truc pas très net enfoui dans la vase du lac. Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continu.

Hakim Laalam, Le Soir d’Algérie

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été lu et validé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du siteRSS | Contact | Développeur Kuhn Services | Hébergeur Planethooster