Le site du Kabyle rationnel

jeudi, 24 juillet 2014 · 86 visiteurs · 7882 Articles · 1273 breves ·  63414 commentaires
Dernières brèves

Accueil > Revue de Presse > Mohamed Merah, la voix de la haine

Mohamed Merah, la voix de la haine

- commentaires

« Libération » s’est procuré la retranscription de quatre heures d’échanges entre les policiers et le tueur retranché. Accablant.

A qui profite le film exclusif de TF1 sur les dialogues de Mohamed Merah avec des policiers durant le siège de son appartement ? Certainement pas aux familles des victimes qui, choquées d’entendre le tueur, dénoncent la diffusion de cette bande audio et portent plainte pour « violation du secret de l’instruction ». A première vue, la police ne sort pas grandie de ces conversations montrant Merah mener la danse depuis deux ans et duper les services de renseignement.

Les échanges entre le jihadiste entraîné au Pakistan et l’officier du renseignement arabisant de Toulouse, H., qui l’avait débriefé à son retour en novembre - sans le dépister - tournent en ridicule ce policier. Malgré tout, le film profite à la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) accusée par les conspirationnistes d’avoir téléguidé Merah, selon une source proche du dossier : « Ces scènes démontrent qu’il ne s’agit pas de discussions entre un officier et un agent, et détruisent la théorie foireuse du complot du père Merah. On entend bien que Mohamed Merah n’a pas été manipulé par les services français mais s’est joué d’eux. » A ses yeux, ce document « lève un doute sur ce point ». Isabelle Coutant-Peyre et Zahia Mokhtari, avocates du père de Merah, ont en effet déposé une plainte pour « homicide volontaire » contre le Raid qui a tué son fils, présenté comme « une taupe » des services français.

« Traître ». A l’appui, elles ont remis au parquet de Paris une transcription de prétendues vidéos filmées - pendant le retranchement - par Merah en conversation téléphonique avec un certain Zohair, « un sale traître » qui l’aurait envoyé « en Irak, au Pakistan, en Syrie pour aider les musulmans » et qui lui aurait caché son appartenance aux services français : « Je suis innocent, pourquoi vous me tuez ? » répète en pleurant Merah. Le procureur et la police ont jugé impossible que Merah assiégé ait pu enregistrer et envoyer de tels documents, vu qu’il « ne possédait aucun téléphone, aucun ordinateur, ni magnétophone ni caméra ». Et restent persuadés que ces prétendues preuves du complot n’existent pas ou bien « qu’il s’agit d’un montage réalisé au préalable et envoyé par Merah ». Avec la diffusion de TF1, la preuve est faite que Merah apparaît comme le manipulateur et non le manipulé et qu’il revendique les crimes sans larmes et sans remords.

D’ailleurs, Me Mokhtari, qui doit remettre ses « pièces à conviction » sujettes à caution au procureur jeudi, ne s’y est pas trompée hier et s’est dite « étonnée par le timing choisi » : « Pourquoi les vidéos ne sont pas apparues plus tôt et pourquoi attendre la semaine où je dois me rendre en France pour les remettre à la justice pour les diffuser ? » Pour elle, « des personnes dans l’ombre s’agitent » et les propos de Merah dans l’enregistrement de TF1 sont en « totale contradiction » avec « les vidéos en notre possession ».

La différence, c’est que la vidéo de TF1 est authentifiée par la justice et traduit avec ses paroles le cheminement de Merah. Certes, les failles de la DCRI et de la DGSE sautent aux yeux, mais pas la pseudo-infiltration dans un réseau d’un agent qui aurait échappé ensuite à ses traitants.

« Braises ». La publicité autour de l’enregistrement dédouane aussi le Raid (Recherche, assistance, intervention, dissuasion) qui a été accusé d’avoir voulu abattre à tout prix Merah, en montrant dès le début du siège à 8 heures un tueur « déterminé », qui annonce d’entrée sa position jusqu’au-boutiste : « Je n’ai pas fait ça pour me faire attraper. Là, on négocie tu vois […], mais n’oublie pas que j’ai les armes à la main. Je sais que vous risquez de m’abattre, c’est un risque que je prends. Donc, voilà sachez qu’en face de vous, vous avez un homme qui n’a pas peur de la mort. Moi, la mort, je l’aime comme vous aimez la vie. » Au fil des trente-deux heures de discussions, Merah ne manifeste pas de volonté de se rendre et avoue à la fin : « Je ne vais pas me livrer comme ça, […] je me défendrai jusqu’à la mort. »

L’enquête de la police des polices va tenter d’identifier l’auteur de la fuite, sachant que les avocats des familles de victimes ne disposent que des transcriptions sur papier. C’est le Raid qui les a effectués et versés au dossier d’instruction où seul, Abdelkader Merah, le frère, est mis en examen pour « complicité d’assassinats ».Jean Tamalet, avocat d’Atim Ibn-Ziaten, frère du premier militaire tué, rappelle que « cet enregistrement n’est actuellement physiquement détenu sur son support que par la police scientifique […] et par les services en charge de l’enquête », c’est-à-dire la DCRI et la Sous-Direction antiterroriste (DCPJ) et « sans vouloir jeter de l’essence sur les braises encore ardentes de la guerre entre les services ». L’avocat les soupçonne.

Par Patricia TOURANCHEAU, Libération

Vos commentaires

  • Le 11 juillet 2012 à 06:53, par Mohammed En réponse à : Mohamed Merah, la voix de la haine

    L’enfant arabophone nord africain est eleve dans la haine de l’autre. Tout ce qui ne leur ressemble pas est a detruire. Ce sont des destructeurs. Ils ne batissent rien, ils consomment et répandent la haine de l’autre partout où ils passent. Là ils s’installent ils détruisent degradent l’environnement. Chaque Arabophone est un Mohamed Merah. Ils peuvent passer à l’acte à tout instant.

    Répondre à ce message

    • Le 11 juillet 2012 à 15:45, par faf En réponse à : Mohamed Merah, la voix de la haine

      he gogol au vue de to prenom tu crois que le francais en general te considere comme un merah pret a faire tout peter on ce demande si certain sont sorti tout droit d un hopital psychiatrique

      Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2012 à 07:26, par I Don’t Love U En réponse à : Mohamed Merah, la voix de la haine

    Il a rien trouvé de plus intelligent a faire que de tuer des enfants.
    J’espère que ce fils de p. de Merah est en enfer avec ses ’’frères’’ fanatiques ou modérés qui veulent nous imposer leur religion, leur racisme, leur histoire, leur culture, leur hypocrisie, leur jalousie congénitale, leur antipatriotisme, leur soumission, leur langue, leur prénoms et leur façon de penser ’’fesses en l’air’’.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été lu et validé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du siteRSS | Contact | Développeur Kuhn Services | Hébergeur Planethooster