Le site du Kabyle rationnel

jeudi, 21 août 2014 · 85 visiteurs · 7972 Articles · 1279 breves ·  64378 commentaires
Dernières brèves

Accueil > Opinions > Femme > Rencontre de femmes

Rencontre de femmes

« Arrehva n tlawin »

, par - 16  commentaires

Invitées par Tassadit, 60 ans, quatre sœurs se rencontrent et parlent entre elles. Il y a Zedjiga, 64 ans, Malha, 58 ans et la benjamine Ouerdia 56 ans. Toutes mariées avec des enfants et petits enfants.

Tassadit : « — Asslama a Werdi, a tamazozt n yemma [1] Comment vont tes enfants ? Ta robe est très belle, t hewwec atas ! Toujours fidèle à la dentelle n lahrir iwadhyen ? Remarque, tu es notre petite bourgeoise maintenant. Et je vois que tu as à peine fini le deuxième étage de ta maison que tu entames déjà un troisième et cela sans parler de tes belles voitures ! Tu es vraiment bien gâtée par la vie toi ! De la devise, plusieurs pensions et tu portes plein de bijoux en plus…

Mon fils Djilali m’a dit qu’il a rencontré, la semaine passée, ta fille à Tizi. Que fait-elle à traîner comme ça, toute seule et tard le soir, dans la ville ? Tu ne contrôles plus ta fille ou quoi ? Remarque, tu étais comme ta fille aujourd’hui quand tu étais jeune célibataire toi aussi, et même après ton mariage malheureusement. Comme quoi, telle mère telle… »

Ouerdia : « Tamazozt ? Je ne le suis plus depuis la mort de notre mère que vous n’aviez pleuré qu‘hypocritement. Avant sa mort, j’avais vraiment une place et du poids dans la famille. Aujourd’hui, personne ne m‘écoute ni ne m’invite ni ne demande mon avis ! Quant à ma fille que ton fils traite de traînée, elle se rendait chez sa copine qui l’a invitée à son mariage, sinon, elle ne sort jamais sans raison de la maison. Ma maison, je fais en sorte qu’elle devienne la meilleure dans toute la région et vous n’avez pas encore vu tous les meubles et le frigidaire n marikan [2] que j’ai acheté à Alger. Mais, touche le bois ! »

Zedjiga : « — C’est pour cela que tu n’arrêtais pas de pleurer le jour de la disparition de notre mère ? Elle te manquait à ce point ? Moi je dirai que c’est plutôt la fin d’une partie de ta manne lahram qui t‘a fait verser, toi aussi, autant de larmes hypocrites. Tu l’avais dépouillée, et nous avec, de toute sa fortune. La preuve, comme notre père, elle aussi est décédée chez toi. Tu nous as toujours interdit de la prendre chez nous. Si elle n’avait pas touché autant de pensions, je suis convaincue que tu aurais été la première à la rejeter. Alors, aujourd’hui, que celle qui a profité d’elle la pleure toute seule, pas moi ! Quant à ta fille, mon fils aussi, Farid, l’a vu dans un endroit pas très recommandable dhi Tizi. Alors, pas la peine de jouer ici la sainte avec nous. »

Ouerdia : « — Que des commérages et des jalousies ! En tout cas ma fille n’est pas une voleuse de fiancés des autres filles et elle ne s’est pas retrouvée, hors mariage, avec un ballon dans le ventre comme ta salope de fille ! Ma fille est bien élevée. Tu crois que j’ignore comment vous l’avez cloîtrée plus de six mois à la maison pour cacher sa grossesse ? Au fait, qu’est-il advenu de son akluc [3] ? Vous l’avez laissé i dawla [4] ? C’est ça lahram et non les pensions de ma mère dont tu as eu ta part comme les autres. De plus, moi, je ne fais aucune différence entre mes enfants comme toi tu l’as fais en déshéritant complètement ton fils aîné des biens de son père. A moins que tu ne considères qu’il n’y ouvre pas droit pour des raisons que tu nous caches ! Remarque, de tous tes enfants, c’est le seul à ne pas ressembler à son père ! »

Malha : « — Oui, mais par rapport à toi, nous n’avons eu que des miettes ! Mon fils, Hamid, m’a dit qu’avec ses trois pensions, notre défunte mère touchait au moins une vingtaine de millions par mois. Et quand je vois comment ton château pousse tous les jours, je comprends mieux maintenant où est parti l’argent de nos parents. D’ailleurs, tu n’as déclaré son décès qu’après plusieurs années pour pouvoir continuer à percevoir sa devise. Tu as même poussé l’ostentation jusqu’à dépenser plus de cent millions rien que pour le mariage de ton fils aîné Rabah alors que moi je n’arrive même pas à joindre les deux bouts ! Ayarnu, aujourd’hui, comme tu ne sais même pas ce que tu possèdes, tu n’arrêtes pas de le pousser, en exerçant sur lui le chantage matériel, à divorcer de sa femme au prétexte qu’elle est issue d’une famille pauvre et qu’elle faire que des fausses couches. Tu n’as pas honte ! »

Sur ce, Tassadit intervient pour demander à ses sœurs d’arrêter de se chamailler en permanence et d’ajouter que celle qui n’avait rien à se reprocher venait avec elle pour le répéter au cimetière, en face des tombes de leurs parents et de celle du saint du village. Toutes ont trouvé des prétextes pour échapper à cet examen de conscience, par peur de daawesu. Mais l’arrivée de dda rezki, le mari de Tassadit, coupa court à cette arrehva n tlawin.

Par Timecriwect


[1(benjamine et préférée de leur mère).

[2américain

[3(bâtard)

[4à l’Etat

Vos commentaires

  • Le 30 mai 2011 à 06:10, par bob-ini
    En réponse à : Rencontre de femmes

    j’entamais mon 5ème wizky pour noyer cette symphonie. Et, et, et, et, et, encore à boire à mesdames, encore et toujours !
    Heureusement que Rezki est arrivé de Tverna, ce lieu de rendez vous des hommes. " visa, un petit travail, le cousin de Paris, rien, rien...ah, si, les autorités distribuent de l’argent pour bâtir (un étage ?)".

    Un cimetière vivant ! Encore à boire...cette lie, mesdames !
    Comme dirait un de mes cousins, maître de chais : le bon vin se bonnifie avec l’âge, mais l’individu est tout autre...même dans le cimetière !

    Un jour de blouze, cette histoire, cette rencontre de femmes ! Ce château, année 1962, a vieilli, dont personne ne l’a élévé.
    Du vinaigre pour une salade aux orties.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai 2011 à 17:07, par Axardha
    En réponse à : Rencontre de femmes

    Merci Timecriwect

    Tes textes sont réalistes, histoires réelles prises sur le terrain. Pour cette fois, je suis content de lire cette saga familiale. Et j’ai compris beaucoup de choses, à savoir l’absence d’hypocrisie au sein des familles. Tout ce dit et tout se critique en face à face. C’est une qualité que l’on classe généralement parmi l’honnêteté. Même si l’échange est crucial, ça vaut son pesant d’or. Il fut un temps ces les familles qui règlent les problèmes des membres les plus proches.

    J’aime beaucoup ces échanges entre soeurs. Merci encore l’ami.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai 2011 à 17:18, par ǝ-miss n mohand oujaǟƒer
    En réponse à : Rencontre de femmes

    Belle reproduction en peinture de cette dame de Kabylie par Jean-Louis Drye !
    Puis-je suggérer ce site

    http://www.pbase.com/cyrilp/kabport

    ...pour tous ceux (celles) qui voudraient voir d’autres photos de portraits de femmes hommes et enfants typiquement de notre Kabylie, surtout s’ils (elles) ne sont plus habilités (es) a franchir la Mare Nostrum, sans aller toutefois jusqu’à aller mettre des titres ou légendes pour chacune d’elles, sauf évidemment la première photo de la femme , histoire de rencontre mais plus précisément sous le titre de “ rencontre de femme “, (sans s) celle-ci étant plus que traditionnelle dans nos campagnes de Kabylie :

    “Le Pétrole Kabyle ..ou “ Isaγṛen iḥeḍmen “ ( bois bien sec ) “
    .....sans oublier bien sûr le bon vieux .... “ Amacahu “ !

    miss muḥend ṻjaεƒer

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai 2011 à 18:14, par tayri d’abord
    En réponse à : Rencontre de femmes

    les discussions de femmes kabyles de ce genre sont vraiment insupportables et là, on ressent pleinement ce qu’on appelle l’énergie féminine négative. En tout cas, moi, je trouve que c’est de la folie.

    Je trouve que les mères kabyles ont fait beaucoup de mal au sein de leurs familles : différence de traitement entre les enfants (surtout entre filles et garçons), chantage affectif, tendresse à peine existante, elles se posent en exemple de moralité et ne se remettent presque jamais en question, veulent toujous tout diriger sinon elles se sentent écartées ou indésirables etc.
    J’ai entendu ds un film, je crois, que les parents en bavent jusqu’à nos 18 ans, et de nos 18 ans dasawen, ils nous le font payer... ça m’a bien fait rire.

    Les parents (kabyles) ont fait de leur mieux, ils ont été élevés comme ça et notre société n’encourage pas la personne à s’améliorer, au contraire, tant que tu suis les règles (dictées par des constipés du cerveau et qui ont engendré des générations de frustrés, sans aucun respect pr l’individu et sa liberté), tu es parfait ! Or, l’humain est perfectible, mais cette notion n’existe pas chez nous et l’hypocrisie y règne en maître absolu que ce soit ds les familles, ds le cercle amical ou ailleurs.
    Cela dit, notre société n’a pas que des défauts, elle a aussi des qualités comme toutes les autres sociétés.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin 2011 à 18:54, par Sikhouna
    En réponse à : Rencontre de femmes

    Timecriwect -

    Si c’est pour tuer le tourisme en kabylie, tu as réussi a dresser un tableau des plus lugubres de notre société. Personne ne nous visitera. On dirait qu’il n y a que des drogués, de l’adultère et de la jalousie dans l’air de kabylie pourtant si pur.
    Si on se drogue en kabylie c’est parceque la drogue nous a été destinée d’ailleurs, pour nous asservir, nous endormir et devenir passifs ; c’est aussi parce qu’on s’est déja drogué a alger, oran et annaba. Si on se prostitue a tizi, c’est parce que nos filles ont appris de leurs consoeurs d’ailleurs. Tous les fléaux "kabyles" sont venus d’ailleurs ; y inclus l’arabe et la religion et maintenant le nouvel islam qui est en train de detruire la kabylie de l’interieur a travers toute sorte d’oportunistes kabish.
    Jusqu’a présent, je n’ai lu que sur nos faiblesses et défauts "kabyles".
    En fait, les discussions de jalousies de femmes (ou d’hommes) sont extrapolables a toute les cultures du monde. Les memes discussions se tiennent a alger oran ou canstantine.
    Les memes discussions de jalousie pourront aussi se tenir entre femmes/soeurs crétoises, siciliennes ou meme d’europe du nord (moins les moeurs). Les mentalités des villages d’europe ou des usa ne sont pas si loins des notres du point de vue jalousie ou themes familiaux car je connais assez bien l’atmosphère de la vie dans des village d’europe du nord.
    Pourras-tu te souvenir un peu de ce qui a fait jadis notre force ? - Cette force qui nous a uni, soudé ensemble pour survivre des siécles d’agressions continues ? Thiwizi, la solidarité, la simplicité de la vie, l’humanisme des anciens et la présence de l’ame charitable kabyle durant la douleur (perte d’un etre cher), l’honneteté et les principes kabyles etc. ?
    Depuis quand les maisons kabyles se font combrioler ? Depuis l’arrivée de la drogue. Depuis quand un jeune est capable de voler l’argent a sa mère ? Depuis quand un jeune ne respecte plus son pere ou son frere (En fait il pourra les tuer) ? Depuis l’arrivée du nouvel islam moderne et a la mode.

    Peut etre les touristes pourront risquer une visite éclair a tizi, vgayeth ou bouira s’ils lisaient quelqe chose de positif une fois ?...

    Répondre à ce message

    • Le 3 juin 2011 à 15:51, par dd
      En réponse à : Rencontre de femmes

      Bien sûr que notre société n’a pas que des défauts, mais nous ne sommes pas dans une agence de voyages et l’autocritique est salutaire. Peut-être que si on avait commencé la remise en question plus tôt, on n’aurait pas été dans cette situation. Il faut vraiment arrêter de penser que tout est de la faute des autres, que notre société est pure, que c’est un modèle, qu’elle respecte les droits de la femme... CE N’EST PAS VRAI.
      Timecriwect, vos écrits sont très intéressants (style et sujets), ils me ravissent presque toujours (peut-être un peu courts quelquefois). En un mot : CONTINUEZ.

      Répondre à ce message

      • Le 5 juin 2011 à 07:49, par Sikhouna
        En réponse à : Rencontre de femmes

        Tout a fait d’accord qu’il faudrait montrer et exposer tout, absolument tout.
        Cependant, j’aimerai aussi, de temps en temps, voir un peu de lumière au bout du tunnel...

        Répondre à ce message

        • Le 5 juin 2011 à 08:40, par Désolation
          En réponse à : Rencontre de femmes

          @Sikhouna, il fut un temps on pouvait voir le bout du tunnel, mais plus maintenant, la société kabyle a pris une autre tangeante, celle de l’islamisme, c’est encore pire que tout ! Ce n’est pas pour te démoraliser, mais c’est trop tard ! Ce que dit l’auteur de l’article n’est qu’un état des lieux très vrai. Leur esprit est en voie de pourrissement et je sais de quoi je parle. Tout se situe au bas de la ceinture, tout le monde se guette qu’à ce niveau-là. Un tel ceci, un tel cela... qui a niqué, qui a prié ! Le reste n’existe plus.

          Répondre à ce message

          • Le 5 juin 2011 à 13:36, par Madih
            En réponse à : Rencontre de femmes

            @ Désolation.

            Vous avez dis dans votre réponse à Sikhouna et je vous reprends :

            "Ce n’est pas pour te démoraliser, mais c’est trop tard !"

            Je ne pense pas que ce soit vraiment trop tard Désolation. C’est la raison même de notre présence sur ce site. Sinon, je ne vois pas vraiment ce que vous faites ici !? Comme je ne pense pas que ce soit le but recherché par les sujets abordés par Timecriwect. Je ne suis pas d’accord avec cette lecture pessimiste et fataliste que vous faites des interventions lucide de Timecriwect.

            Il y a en Kabylie des potentialité énormes pour renaître de nouveau pour peu que l’on apprenne à prendre le "boeuf par ses cornes".

            Alors, apprenons à prendre conscience d’abord du mal. Reconnaissons d’abord nos défauts aussi bien intrinsèques( propre à notre société kabyle) qu’externes ( le complot arabo islamiste)et des solutions finiront, sans doute, par émerger.

            Je concède que les thèmes abordés par l’auteur des articles choquent en ce sens qu’ils représentent le miroir qui réfléchi en toute fidélité notre image réelle qu’il est complètement absurde de continuer à cacher.

            Il n’y a que les arabo islamistes, trop nourris à l’irrationnel, qui n’acceptent jamais que l’on leur brandisse leur véritable image. Pas les Kabyles rationnels qui eux restent convaincus que tout velléité au changement est tributaire de leur capacité et courage à accepter leurs « défauts » et à se corriger pour aller de l’avant.

            Cordialement.

            Répondre à ce message

          • Le 5 juin 2011 à 14:02, par Sikhouna
            En réponse à : Rencontre de femmes

            @Désolation : Je ne perds jamais espoir car la kabylie a toujours enfanté des femmes et des hommes de dignité et convaincus. Quand j’ai vu comment des obscurentistes ont été empechés de "prendre en toage" le village aghiv, près d’azaga, durant l’été 2010, par exemple, j’ai eu une impulsion de courage.
            Quand j’ai vu la détermination des villageois des arches des ait djennads, des ait ghouvri et de partout accourir pour feter la "libération psycholoqique" de ce village de l’empreinte obscurentiste, j’ai pu respirer enfin.
            Perdre espoir ou lacher prise, c’est mettre la corde au cou, équivalent a signer sa propre mort.
            Alors tient bon mon frère, rien n’est encore pérdu et rien ne se perdra.

            Répondre à ce message

  • Le 12 juin 2011 à 10:09, par Anti-Mhommerde
    En réponse à : Rencontre de femmes

    Je m’adresse aux kabyles muslims, chiche faisons de la Kabylie un état islamique, soumettons nous a allah et a Mahomet, bannissons notre culture, notre langue, maudissons nos ancêtres, soyons de bon mulsim qui appliquent a la lettre les commandements d’allah. Ne soyons pas des demi muslim ou des pseudos muslim, arrêtons de faire semblants. Je chahade si vous voulez aussi avec vous, mais soyons de bon muslim, lapidons nos femmes, nos sœurs, nos mères et nos filles, fermons les nombreux bars, arrêtons de boire de l’alcool , arrêtons de manger du sanglier, chassons les non jeuneurs ou tuons les, fermons les églises, interdissons la langue kabyle a nos enfants, devenons arabes si vous voulez, nous allons épater les arabes d’orient, dépassons les.
    Chiche, commencez chers amis kabyles mahométans, on vous suivra, sortez nous vos femmes, vos filles, vos sœurs pour qu’on les lapide en public ! Je ‘’chahade’’ direct et je deviens le muslimo zombie le plus ara- baisé et le plus cora-niqué de la kabylie.
    Mais faites le chiche, montrez nous que vous n’encu.. pas allah et son mahommerde, donnez l’exemple, appliquez sa charia !

    Répondre à ce message

    • Le 26 juin 2011 à 05:27, par amaghboune
      En réponse à : Rencontre de femmes

      Amaghboune
      Le plus midiocre des kabyle ne pense pas comme toi imbecile. pourquoi chercher devenir ce qu’on est pas ? nous nous sommes de berberes kabyles nous avons une histoire plusieurs fois milinaires nous avons et nous vivons toujours dans le nif, elharma delaaz pourquoi devenir des hypocrites, des mal eduqués, des voleurs ? pourquoi ralier ceux qui trompent l’etre humain sous les habits du bon dieu ?

      Répondre à ce message

    • Le 26 juin 2011 à 08:52, par vuznaver
      En réponse à : Rencontre de femmes

      @Ma.......Merde !

      le stade ultime de la connerie atteint sur KNET !
      pauvre, pauvre ..............
      pauvre quoi, au juste ?
      Pauvre......RIEN !
      Pauvre Néant !

      Répondre à ce message

      • Le 26 juin 2011 à 09:18, par Anti-Mahommerde
        En réponse à : Rencontre de femmes

        @vuzok,

        Connaissant vos islameries et vos araberies, cela ne me surprend point de voir un islamiste et arabiste comme toi traiter de connerie tout ce qui est rationnel, sensé et raisonnable.
        Si le rationnel est connerie, sache qu’il ne tue pas, mais vos islameries et vos araberies, écrasent des peuples, fait des humains des esclaves, égorgent, tuent, massacrent, lapident des femmes, etc…

        Répondre à ce message

        • Le 26 juin 2011 à 11:27, par vuznaver
          En réponse à : Rencontre de femmes

          @Ma..........Merde,

          mais vos islamismes et vos araberies, écrasent des peuples, fait des humains des esclaves, égorgent, tuent, massacrent, lapident des femmes,

          tu as peut-être raison maintenant que, grâce à toi, je me souviens :

          que Hiroshima,
          que Nagasaki,
          que les 2 guerres mondiales,
          que les purges staliniennes,
          que la Shoah
          que l’extermination des amérindiens
          que le génocide des Mayas et des Incas
          que Sarajevo, la tchétchénie et l’Irak
          que la traite des blanches,
          que la traite des noirs,
          que l’esclavage sexuel
          que le droit de cuissage
          que l’esclavage tout court,
          que les colonisations,
          que le tourisme sexuel
          que toutes les colonisations et leurs séquelles (dont toi !!!!!!!!!!!!!!!!! et tes potes)
          sont de la seule faute des musulmans !

          je te l’ai dit maintes fois et je te le répéterai aussi souvent que necessaire :

          Si le ridicule tuait, chacun de tes commentaires serait une authentique tentative de suicide !

          Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été lu et validé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du siteRSS | Contact | Développeur Kuhn Services | Hébergeur Planethooster