Le site du Kabyle rationnel

dimanche, 21 décembre 2014 · 131 visiteurs · 8379 Articles · 1315 breves ·  67569 commentaires
Dernières brèves

Accueil > Revue de Presse > Un Facebooker poursuivi par Caroline Fourest

Un Facebooker poursuivi par Caroline Fourest

, par - commentaire

Faire circuler une vidéo sur YouTube n’est pas tout à fait sans risque. Un Belgo-Marocain vient de l’apprendre à ses dépens. Il est poursuivi pour diffamation par l’essayiste Caroline Fourest d’après La Nouvelle Gazette.

Le 8 mai, Nordine Saïdi a découvert dans son courrier une convocation émanant de la police fédérale le priant de se rendre dans ses locaux. Motif :

« Vous serez entendu en tant que suspect pour la diffusion sur votre mur public Facebook en date du 13 février 2012, d’une vidéo intitulée "Breivik : le terroriste préféré de l’islamophobe Caroline Fourest" ».

« Quel contenu litigieux cette vidéo contient-elle ? Un appel au meurtre et au sang ? Une parodie de mauvais goût ? Rien d’aussi explosif... Il s’agit d’une photo montrant Caroline Fourest examinant un exemplaire de Charlie Hebdo consacré au tueur. Aucun commentaire audio n’accompagne la capsule vidéo. Seule figure, en bandeau noir sous l’image, cette petite phrase assassine : "Faites comme Caroline Fourest, rejoignez les islamophobes d’Europe et fabriquez des Anders Breivik" », commente le journal belge.

« En me rendant au poste, je me suis demandé qui avait déposé plainte contre moi. Breivik ou Fourest ? On m’a dit que c’était Fourest » a commenté Nordine Saidi sur son mur Facebook, où il a aussi publié la convocation que lui a adressée la police fédérale belge.

Le Belgo-Marocain déclare n’être absolument pas à l’origine de cette vidéo de 15 secondes, mais reconnaît qu’il a relayé le document. De nombreux Facebookers ont fait de même en apprenant qu’il était objet de poursuites, invoquant pour la plupart le droit à la liberté d’expression.

« On ne peut user de ses droits et libertés pour en abîmer ou en détruire une autre », rétorque l’avocat Marc Uyttendaele qui défend la plaignante et qui estime que cette plainte en diffamation ne constitue en rien une entrave à la liberté d’expression.

En réalité l’affaire a des soubassements plus complexes. Nordine Saidi et Caroline Fourest se connaissent pour s’être croisés lors d’une conférence à l’Université Libre de Bruxelles (ULB) où l’essayiste invitée à s’exprimer à l’occasion de la sortie de son livre sur Marine Le Pen a été fortement chahutée. Elle relate sa version de l’incident et ses implications sur le Huffington Post.

Nordine Saïdi est le leader du mouvement Egalité apparu à Bruxelles à l’occasion des élections régionales de 2009.

« Ce groupuscule est composé d’islamistes, de militants associatifs et d’exclus du Parti du Travail de Belgique » selon ResistanceS.be.

« Il fut exclu il y a quelques années du Mouvement contre le racisme, la xénophobie et le racisme (MRAX), pour avoir publié sur son blog des écrits considérés comme racistes » ajoute le site.

« Nordine Saïdi fait même partie des signataires d’une pétition qui souhaite abroger la loi antiraciste Gayssot et soutient le négationniste Vincent Reynouard, aux cotés des durs du FN et d’un ancien député du Vlaams Blok » écrit à son sujet Caroline Fourest sur son blog.

« A ceux qui diffusent, en désespoir de cause, une vidéo-montage tentant de faire un lien entre moi et le meurtrier d’extrême droite Anders Breivik, auteur d’un bréviaire de haine où il me classe indirectement parmi les cibles à abattre (puisque je fais partie d’une Fondation pour le dialogue interculturel qu’il associe à “Eurabia”), leur mauvaise foi et leur haine les égarent…

Bien au-delà des bornes acceptables. Qu’ils s’attendent à recevoir des nouvelles de mon avocat », avait prévenu l’essayiste sur son même billet.

Dorénavant vous réfléchirez à deux fois avant de relayer une vidéo sur le plus célèbre des réseaux sociaux.

Vos commentaires

  • Le 8 juillet 2012 à 08:24, par Abu Lahab
    En réponse à : Un Facebooker poursuivi par Caroline Fourest

    Bravo Caroline !

    Ces "belgo-marocains", "franco-algériens", et autres tentent de faire régner le terrorisme intellectuel pour protéger l’islam de toute critique.

    Il est temps que les islamophobes se défendent contre ces pressions : à procès d’intention, procès devant la Cour !

    Faites des économies Nordine, l’addition de votre petite campagne de propagande fascisante risque de s’élever un peu, avec les frais de justice...

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été lu et validé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du siteRSS | Contact | Développeur Kuhn Services | Hébergeur Planethooster